Loading Likes...
Partager
Share on FacebookEmail this to someone

Vincennes, une matinée grise, froide et pluvieuse de décembre.

Les gouttes qui perlent sur le sac poubelle enfilé en guise de poncho par les coureurs permettent de dessiner les contours du tableau.

« Dans de telles conditions, il faut chercher autre chose que le plaisir, la météo n’est pas une excuse, c’est un retour aux sources du Running… La pluie, la boue… Ça fait plaisir, comme quand on avait dix ans avec les copains…»

peut-on entendre sur l’Esplanade du château de Vincennes où se sont retrouvé Nicolas, Laure en compagnie de Tanguy, Nicolas, Laurent et Olivier, les 5 membres du Vincennes badminton club pour disputer ensemble la désormais classique COURIR POUR LE PLAISIR.

Dix ! 10 kilomètres de course ou de longue marche et plus généralement d’endurance pratiquée en collant plus ou moins compressif du meilleur aloi qui soit. Porté autant par ces dames que ces messieurs, nonobstant une nuance de taille et de couleur, il est aussi concurrencé par sa droite par l’incontournable, l’indémodable, l’increvable, l’éternel short ou flottant pour les plus puristes de la discipline et du verbe.

Aux orties donc l’allure pépère du coureur-se des bois froissé-e, mal réveillé-e, habillé-e en Céline façon maison de repos de la grande distrib’: le coureur-se du VBC pète la forme, c’est LE-LA sportif-ve tout terrain, sur son 31 et galopant à des vitesses oscillant entre 9 et 13 km/h.

Bravo à eux d’être allé jusqu’au… boue !

Courir pour le plaisir