Loading Likes...
Partager
Share on FacebookEmail this to someone

Ils sont des dizaines à se déplacer chaque soir ou presque pour jouer, transpirer et palabrer sur les terrains de badminton mis à leur disposition. Mais qu’ils soient présents à chaque séance ou uniquement sur un créneau, au VBC, les joueurs sont bien accompagnés.

Aujourd’hui Vie ma Life nous plonge au cœur d’un concerto pour volants en match majeur avec Aimable, responsable de salle au Vincennes badminton club, en charge du bon déroulement logistique et ludique des créneaux “jeu libre”.

19h59

A son arrivée, Aimable vérifie l’état des lumières et procède aux ajustements si nécessaire. Il file ensuite ouvrir l’armoire qui contient le matériel. En véritable chef d’orchestre, il donne le tempo :

« À cette heure-ci, le moindre oubli peut nous mettre très vite dans l’embarras. Je mets un point d’honneur à proposer un service de qualité à l’ensemble des adhérents. »

20h01

Arrivée des premiers habitués. Tandis que les joueurs commencent à monter les terrains, Aimable vérifie rapidement que tout soit au diapason. Volants, filets, conseils sur le positionnement des poteaux, la tension du filet, il scrute chaque petit détail et dispense ses conseils avisés.

20h15

Le rush n’est plus très loin. Affable, Aimable n’est jamais à court d’imagination pour engager la conversation. Un petit conseil pour améliorer le service ? Que disent les règles quand mon adversaire fait un bois et que son volant vient toucher la bande pour venir mourir sur la ligne ? On remet ou bien ?

« J’aime la relation humaine, donc ça facilite les choses. On ne voit pas le temps passer. C’est en début de saison qu’il y a le plus de questions puisque certains joueurs viennent de commencer. Ça se passe toujours très bien. »

21h07

Point d’orgue : l’ambiance est à son comble. Aimable profite maintenant pleinement et enchaîne les matches mais il ne manque pas de mettre la main à la pâte entre deux sets si besoin.

«Dès que je vois qu’un joueur est dans le jus (N.D.L.R. : un peu seul), je fais le lien avec lui.»

22h/22h30

Toujours aussi enjoué, bien que transpirant, Aimable note les problèmes rencontrés (état du matériel, stock de volants, etc.) et veille à ce que tout soit correctement rangé (poteaux à leur place et par paires) et propre (pas de plumes de volants sur le sol, bouteilles vides à la poubelle) pour la prochaine fois. Il vérifie enfin que l’armoire est bien fermée, qu’il ne reste pas d’objets oubliés ou abandonnés.

En tant que responsable de salle, mon rôle consiste à sensibiliser et à impliquer les adhérents de manière systématique et pro active au respect des règles de base (propreté, horaires, etc.) dans l’ensemble des structures que nous utilisons. Il en va du bon fonctionnement du club et de sa pérennité.

Il est l’heure, Aimable salue les personnes encore présentes et les invite à sortir, dont Justin Joueur qui nous glisse au passage :

«J’ai été très bien accueilli. Tous les gens dans l’environnement du club sont très agréables. Au début c’est important d’avoir une personne comme Aimable à nos côtés : c’est un peu Pascal le grand frère», s’amuse-t-il.

Sur le pas de la porte, Aimable en a fini pour ce soir, l’heure est venue de partir, et dans la nuit, Aimable ne brille pas, il fait briller les autres.


Cette soirée de folie n’est pas qu’une œuvre de fiction, toute coïncidence ou ressemblance avec des personnages réels n’est ni fortuite ni involontaire.

Retrouvez Aimable et son orchestre sur vbc94.fr.

Aimable, responsable de salle au Vincennes badminton club