Loading Likes...
Partager
Share on FacebookEmail this to someone

Alors que les feuilles commencent à se ramasser à la pelle, au Vincennes badminton club, ce sont des plumes que nous ramassons à la raquette, et nous sommes plusieurs dizaines de joueurs à nous aligner sur la ligne de départ.

Plus de quatre cents même, en comptant tous les adhérents, attendant le début de l’incontournable, de la sacro-sainte, de l’inénarrable rentrée badistique qui, il faut bien l’avouer, est toujours aussi stimulante.
Surtout pour les plus jeunes d’entre-nous.
Le minibad, c’est l’initiation au badminton jusqu’à 9 ans. L’important, ici, est d’apprendre et de participer, de découvrir le plaisir sans stress ni obsession du résultat. Sur le terrain, Merima, l’entraineur organise la session avec des jeux et des exercices qui visent essentiellement à développer la motricité, la coordination, l’équilibre et la concentration… sans pour autant oublier les rires, les cabrioles, et parce qu’on n’est pas sérieux avant 17 ans… un peu de chahut.
Autour du terrain, c’est un peu plus fébrile… Qui des papas ou du tonton possèdent le meilleur petit “truc” pour encourager sa plus ou moins proche progéniture ? Les sourires sont crispés, un oeil s’attarde sur la photo pendant que l’autre compte les points.
S’il fallait résumer l’affaire en trois mot, il faudrait alors emprunter un peu de l’exubérance métaphorique d’un grand ami du sport, l’immense Roger Couderc.
“Allez les petits !”


  • Mérima :
    Mérima : "En rang par 3 !"
  • 1,2,3...
    1,2,3...
  • ... Partez !
    ... Partez !
  • Une file (de drôles) d'indiens.
    Une file (de drôles) d'indiens.
  • Mais où est donc passé William Dalton ?
    Mais où est donc passé William Dalton ?
Allez les petits !